Hélène Zaleski : FrankoFilm c’est avant tout une atmosphère !
  • 04
  • 04
Helene Zaleski, Rafael Lewandowski

– Le festival connaît un développement qui laisse présager un nombre croissant de participants dans les prochaines années. Hélène Zaleski, invitée d’honneur de notre prochaine édition, Présidente du Conseil de Surveillance d’Alior Bank et d’Onwelo SA, trésorière de la Fondation Zygmunt Zaleski Stichting, n’en a aucun doute.

 

Vous soutenez FrankoFilm. Pourquoi ?

– Tout d’abord, comme le stipule les statuts de notre Fondation, promouvoir la Culture et particulièrement les relations franco-polonaises est au centre de notre action. En ce qui me concerne, la raison est plus personnelle. Mon grand-père Zygmunt a quitté la Pologne pour venir s’installer en France. Nous pourrons d’ailleurs prochainement voir sur les écrans, un film sur sa vie et son œuvre, réalisé par Rafael Lewandowski. Et puis, je suis passionnée par le cinéma. FrankoFilm réunit tout ce que j’aime. Nous avons à cœur de soutenir ce type de projet. Voilà pourquoi je suis très heureuse de revenir une seconde année consécutive.

– Vous faisiez partie du Jury l’année passée. Quel a été pour vous le plus beau souvenir ?

– L’ambiance ! Un climat unique qui a favorisé les échanges entre jeunes. Tout cela, dans le jeu et la bonne humeur. Une très belle surprise pour tout le monde ! C’était un moment vraiment agréable et même inoubliable ! Et le plus remarquable a été qu’aucune rivalité entre les participants, ce à quoi l’on peut s’attendre dans un festival, n’est venue ternir cette rencontre.

FrankoFilm est une grande entreprise qui rassemble et mobilise.

– Quelle est l’influence de ce type de projet sur la coopération internationale ?

– Vu le succès du festival, il n’y a pas de doutes qu’il gagnera en renommée. Grâce à cet événement, les participants peuvent se sentir européens, partager et s’ouvrir à d’autres cultures. Il s’agit d’un projet de taille qui rassemble et mobilise beaucoup de monde. Notons aussi que la qualité des films en compétition l’année précédente a véritablement étonné les membres du jury se demandant même comment des jeunes pouvaient atteindre un tel niveau. Un film réalisé par une toute jeune élève a d’ailleurs particulièrement attiré notre attention de par sa réalisation générale mais également la finesse des dialogues. Le talent n’a pas d’âge !

– Je ne peux m’empêcher de vous demander si la ville de Zielona Góra vous plait ?

Bien sûr ! J’en ai beaucoup entendu parler par le passé. L’un des membres de ma famille y a vécu. L’année dernière, j’ai d’ailleurs voulu revoir la maison où vivait cette personne mais malheureusement celle-ci n’existait plus. C’est une ville très agréable. Et puis le Théâtre Lubuski accueille le festival confirmant ainsi le très haut niveau de cette manifestation. Sans oublier la très forte implication des organisateurs.

– Je vous remercie  pour cet entretien.

En savoir plus
  • 9 Sep 2020
  • 0
Du 23 au 25 octobre 2020, en coopération avec la Fondation Zygmunt Zaleski Stichting, l’Ambassade de France, l’Institut français en Pologne et le soutien du...
  • 20 Fév 2017
  • 0
Quelle a été pour vous la plus grande surprise ? – Nous avons reçu, pour la première fois, une inscription de… Belgique. Cela montre bien...